Junk Food or Junk Study

Une récente étude, très néo-behavioriste, établie par des chercheurs de la prestigieuse université de Yale met en évidence un rapport de cause à effet entre la consommation de junk food et la consommation d’advergames : « The study found the advergames definitely increased the amount of time kids spent on food-related websites (…) and found that kids ate 56 percent more unhealthy snacks when playing games advertising junk food ». Oui les advergames sont bien un moyen de promouvoir des produits, quelle que soit leur teneur en protéine, mais cette étude énonce-t-elle que les comportements vis-à-vis de la nourriture sont multi factoriels (éducation, niveau de vie, environnement…) et largement intégrés avant la prise en main d’un joystick. Facile de ressortir encore une fois le bouc émissaire vidéo ludique… nous le savons tous c’est bien à cause des jeux vidéos dits violents que les hommes s’entretuent.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s