Jean qui pleure et Jean qui rit

Nous avons déjà parlé ici des deux éditeurs de jeux sociaux qui dominent le marché : Zynga et King. Ceux-ci connaissent en ce moment des fortunes très diverses. Alors que Zynga voit sa cotation boursière fondre de jour en jour, King Digital Entertainment, quant à lui, est sur la pente ascendante. Essayons maintenant de donner une explication à ce contraste saisissant (voir le graphique ci-dessous). Certaines franchises de Zynga se font vieillissantes (FarmVillage et Zynga Poker) et perdent régulièrement des utilisateurs actifs, de plus, la société a sûrement trop tardé à lancer de nouveaux concepts. De son côté, King tire toujours la plupart de ses revenus de sa saga phare Candy Crush dont une nouvelle version édulcorée est sortie en novembre. Dans le même temps, King diversifie son offre en parvenant à classer lors des derniers mois trois de ses jeux dans le top 10 de l’App Store et quatre sur Google Play aux Etats-Unis.

On peut quand même remarquer des tendances similaires chez les deux éditeurs comme la progression des paiements via mobile et la part accrue des revenus provenant de la publicité. En ce qui concerne l’avenir, la compétition n’est pas terminée, loin de là, car Zynga a annoncé la sortie de pas moins de 10 nouvelles franchises cette année et va fermer son bureau de Pékin pour faire des économies.

2014_03_26_king_zynga

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s